pymautourdumonde_rio_bresil_29

Parce que Rio n’est pas que synonyme de plages et de football…

Rio de Janeiro est une ville aux multiples facettes. Entre incontournables et insolites, découvrons cet endroit aussi fou qu’authentique.

Le Christ rédempteur : un incontournable
Perché sur son mont, el « Corcovado », ce géant de pierre observe et protège Rio, sa baie, ses habitants et ses visiteurs. Pour y accéder, vous avez l’embarras du choix : train, bus, pieds… La dernière solution étant pour les plus sportifs et courageux d’entre vous. Une fois sur place, deux choses sautent aux yeux : la popularité du lieu (plusieurs milliers de visiteurs par mois et les boutiques de souvenirs que vont avec) et la vue sur la ville et sa baie à couper le souffle. On oublierait presque que l’on est là pour la statue, prenant conscience de l’étalement de cette ville entrecoupée de collines.
L’ascension en petit train donne un côté bucolique à la visite : un départ depuis la ville, un passage dans la végétation, une arrivée (presque) la tête dans les nuages. En effet, selon la météo, le Christ est plus pu moins visible, d’en bas comme d’en haut. Si vous prenez le train, le guichetier vous indiquera les conditions (pour éviter les réclamations) et vous pourrez même observer l’évolution grâce à de petites télévisions dispersées dans les mieux d’attente.
Si vous souhaitez être seul(e)(s) avec la statut, prévoyez d’arriver tôt ou de prendre plus de hauteur, en hélicoptère par exemple.

Le Pain de Sucre
Ceci n’est pas une pâtisserie ou une gourmandise brésilienne. Il s’agit de deux collines en forme de vague donnant un panorama magnifique sur la baie de Rio. Moins élevé que Le Corcovado, le panorama n’en est pas moins époustouflant, surtout au coucher du soleil.
La première colline est accessible à pied (pour les plus sportifs) ou en téléphérique. Ce dernier fait un premier arrêt sur la première colline. Outre la vue sur les différentes baies, vous pourrez observer le ballet incessant des hélicoptères touristiques et des avions de ligne décollant et atterrissant de l’aéroport situé plus bas. Un deuxième voyage en téléphérique (uniquement) vous attend pour atteindre le second sommet, plus avancé sur la baie. Le plus : assister au coucher de soleil sur la baie, donnant des couleurs magiques quand le soleil passe derrière les montagnes environnantes.

Le quartier de Santa Teresa
Ce quartier, situé sur les hauteurs de la ville, conserve des traces de l’architecture coloniale française. Aujourd’hui, il accueille des galeries d’art et… des travaux pour remettre en marche le train.
Vous pourrez visiter la Maison des ruines, ancienne demeure bourgeoise, permettant aujourd’hui d’avoir un panorama sur la ville.

Le quartier de Lapa et son escalier coloré
Voici encore un incontournable de Rio : l’escalier Selarón. Créé en 1994 à l’occasion de la Coupe du monde de football par Mr Selarón (artiste chilien), il est décoré des restes de mosaïques des maisons du quartier. Avec le temps, les touristes apportent leurs mosaïques à l’édifice. Aujourd’hui, on  compte plusieurs milliers de mosaïques, provenant de presque tous les pays de monde. Cette oeuvre d’art géante et ouverte sur la ville est devenue un lieu de pèlerinage pour les admirateurs de cet artiste mort mystérieusement en 2013.
Cet escalier est un jeu pour les petits et les grands : on cherche une mosaïque de son pays, celle de son pays préféré, les jeux de perspective ou les allusions de l’artiste à sa vie.

Le centre de la fourmilière
Le chemin vers le centre-ville depuis l’escalier permet de découvrir une véritable fourmilière, entre églises, lieux culturels, grattes-ciel et boutiques. De quoi découvrir un mélange architectural (d)étonnant : rue des antiquaires aux maisons typiques, église  plus que moderne, couvent aux décorations « rococo » …

Après la jungle des bâtiments, retrouvez un peu de calme au sein de la Bibliothèque Portugaise de Rio. On reste muet face à la quantité et la beauté de tous ces livres anciens stockés en un seul et même endroit.

Spécial dédicace aux amateurs de football : rendez-vous au Maracaña
C’est en compagnie de nos amis de route les Coloriés, que nous avons réalisé le rêve des hommes (de vrais gosses) du groupe : visiter le Maracaña, stade brésilien mythique.
Et à notre grand étonnement, la visite de la boutique se fera au début et à la fin !

Informations pratiques
Train du Corcovado (Trem do Corcovado)
Accès à la gare de train en bus, taxi ou taxi collectif.
Tarifs Train du Corcovado
(prendre en compte les colonnes « Total »)

Visite du Pão de Açùcar (Pain de Sucre)
Accès au téléphérique en bus, taxi ou à pieds.
Tarifs* : 17,50 €/adulte, 8,75 €/enfant entre 6 et 21 ans, gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.
*prix donnés à titre indicatif, pouvant évoluer selon le taux de change.

Visite de la Bibliothèque Portuagaise
Entrée gratuite.

Visite du Maracaña
Tarifs : entre 10 et 20 €/personne selon le tour choisi

Laisser un commentaire