Petit café

Visite de favella à Rio : Bienvenue à Rocinha

Accompagnez-nous à la découverte de la favella Rocinha (Rio de Janeiro), entre ruelles étroites et organisation coopérative. Bref, une ville dans une mégalaopole.

Nous retrouvons Rafaël, notre guide près de la plage d’Ipanema. L’occasion pour nous de découvrir les plages de Rio, aux noms pleins de rêves : Ipanema, Leblon, Copacabana…

Après quelques minutes dans les transports en commun locaux, nous montons sur les hauteurs de Rocinha. Ce point de vue donne un aperçu de la société brésilienne : d’un côté les maisons luxueuses et les écoles privées, de l’autre les quartiers des systèmes D et ses maisons colorées.

L’image de la favella est celle d’un quartier envahi par la violence et la mafia, où les truands trafiquent sur les aires de jeux des enfants. Mais ce n’est pas du tout cette image qui nous attend.

Rocinha est une favella dite pacifiée : les « CAÏDS » sont en prison et quelques policiers (d’autres quartiers pour ne pas attiser les rivalités) surveillent les lieux (nous en aurons croisé un). Nous avons découvert une ville dans la ville. Le quartier est organisé en zones. Tout le monde se connait et s’entraide. Au fil des rues et des ruelles, nous découvrons une véritable communauté : le coiffeur joue le postier, les épiciers laissent leurs stocks sur le trottoir (la confiance règne), le serrurier règne en maître (d’ailleurs, il est surnommé le roi des clés)… Qui sait, peut-être ferez-vous la connaissance du « grand-père » de la favella, un homme aux mille bagues et aux dents en or ?!

Bref, même avec mon appareil photo en bandoulière, nous n’avons pas  ressenti cette (im)pression d’insécurité. Grâce à Rafaël, nous avons parcouru une favella, loin des clichés. Merci pour cette belle découverte !

Certes l’Etat a « fait le ménage », à sa manière. Le problème n’est, hélas, « que » déplacé vers les autres favellas entourant la ville : dans celles-ci, il ne vaut mieux pas s’y promener. L’Etat a mis plusieurs millions de reals dans la réalisation d’un pont, surnommé « le string », à l’entrée de Rocinha. Après avoir visité le quartier, on se dit que l’argent aurait pu servir à bien du monde…

Merci à Evasions gourmandes pour avoir partagé le contact de Rafaël, qui aujourd’hui a fondé Rio Cool Tourisme.

2 réflexions au sujet de « Visite de favella à Rio : Bienvenue à Rocinha »

Laisser un commentaire