Les billets d’avion pour un tour du monde

billet-avion-tour-monde

Une des questions les plus posées concernant la préparation de notre tour du monde est : « Mais, vous partez en bateau, non… ? ». Comment dire… Vu mon niveau de voile, et celui de Prisca (tout de même légèrement plus élevé que le mien), si  nous ne voulons pas nous heurter à la première felouque à la sortie de la rade de Brest, il vaut mieux que nous envisagions un autre mode de déplacement. Alors voici notre réflexion pour choisir nos billets d’avion pour un tour du monde en famille !

Réflexion ?

Passée l’étape de se voir naviguer sur les mers et les océans de notre belle Terre, nous revenons à une réflexion plus sérieuse. Voici donc ce que nous nous sommes dit :
L’auto stop ? La probabilité de tomber sur un Renault Scenic équipé d’un siège auto est trop faible une fois que nous aurons passé Strasbourg.
Le train ? Pas pratique pour tous les tronçons, et pas encore assez développé pour les partie trans-océanique.
Le ballon ? Pour un tour du monde en 80 jours ? « Déjà vu »… surtout du côté d’Amiens.

Et puis, il ne faut pas oublier que j’ai étudié à l’IFURTA (eh oui, mon année passée à Aix en Provence, c’était avant tout pour les études de transport aérien, même si certains peuvent en douter).

Notre choix s’est donc assez naturellement orienté vers le transport aérien, même si celui-ci reste, j’en conviens, écologiquement contestable.

Et les billets maintenant ?

Une fois ce mode de déplacement choisi, tout n’est pas réglé. Il ne faut en effet pas négliger cette partie du voyage, premier poste budgétaire, devant les cocktails, les carte postales et les timbres…
Il existe plusieurs façons pour réserver des vols pour un tour du monde :
– Etre retraité d’Air France. Un tel billet, signe de reconnaissance pour bons et loyaux services est offert lors des départs en retraite. Avantage = Economique // Inconvénient = Avoir dû travailler une dure vie de labeur sous le signe de la crevette…
– Prendre ses billets au fur et à mesure de son voyage, selon ces envies, au moment voulu. Avantage =  Flexibilité // Inconvénient = pas économique.
– Choisir un billet proposé par une alliance (One world / Skyteam / Star alliance). Ces grandes alliances proposent  toutes des billets avantageux, selon le nombre de miles à parcourir avec les compagnies de leurs alliances. One World (BRITISH/ QANTAS/ CATHAY / LAN / IBERIA / JAPAN AIRLINES/ QATAR AIRWAYS/ AMERICAN…) se démarque avec une offre qui permet une tarification en fonction du nombre de continents et de tronçons, et non du nombre de miles, comme les autres alliances. Cette solution s’avére vite plus rentable lorsque l’on souhaite aller sur tous les continents, notamment en Océanie et donc parcourir de nombreuses miles. Les billets « Alliances » exigent certaines contraintes (nombre de miles, choix des compagnies et donc des destinations, nombre de continents, voyages dans un sens unique…). Mais ils offrent également une certaine souplesse (possibilité de modifier les vols, itinéraires, mais surtout dates, les billets étant « OPEN »). Ces « billets » reviennent le plus souvent moins chers que la somme des billets unitaires, et ce, sans compter les avantages liés à la carte de fidélité (un peu comme pour les pizzas, on gagne vite des vols « gratuits »).
– S’orienter vers une agence de voyage spécialisée dans ce type de billets. Il en existe plusieurs en  France, les plus connues sont : Connaisseurs du voyage et Zipworld. De nombreuses agences britanniques ont également beaucoup de clients français : Round the worl flights, Round the world experts, Travel nation. L’avantage de ces agences est qu’elles sont très compétitives, même comparées aux produits des alliances. Elles connaissent très bien leurs produits et permettent d’avoir un interlocuteur dédié (francophone chez Travel Nation pour nous) et expérimenté, ce qui s’avère utile lorsque l’on veut modifier un de ses vols à l’autre bout du monde.

Notre choix : Travel Nation et le groupement OneWorld

Notre choix initial était de passer directement par Oneworld. C’est d’ailleurs grâce à leur site internet et outil de simulation (Oneworld explorer) que nous avons déterminé notre itinéraire. L’affaire s’est quelque peu compliquée au moment de la réservation. Il est en effet impossible d’obtenir un contact téléphonique ou mail direct avec l’alliance. Il nous semblait également difficile de pouvoir changer de façon simple des billets tour du monde, selon où l’on se trouve dans le monde. Nous nous sommes donc orientés vers les agences spécialisées et avons choisi Travel Nation : l’agence nous a proposé des prix plus avantageux que ceux proposés par Oneworld (directement sur leur site) pour un même itinéraire.

Le billet Tour du monde que nous avons réservé compte 7 compagnies, 16 vols, 18 aéroports,  82 186 Km, et quelques heures de vols… Nous avons déjà les billets électroniques. Quelques vols intérieurs low-cost, que nous déterminerons au cours de notre périple, viendront sûrement compléter ces comptes…

Suite à la prochaine escale…

345294f777

Une réflexion au sujet de « Les billets d’avion pour un tour du monde »

  1. je pense moi aussi prendre mon billet tdm chez travel nation… ce sont les seuls a avoir réussi à caler mon stop à dakar… je me laisse encore quelques jours de reflexions… si on peut dire 🙂 et je pense que je validerai tout ça debut mars…