Au coeur des volcans hawaïens

Notre arrivée au royaume des volcans s’est faite sous le brouillard et la pluie, donnant une ambiance toute particulière à cette balade puisque nous allons marché au coeur des volcans hawaïens. Vous lisez bien : nous allons fouler le sol d’un cratère !

Big Island, une île de volcans
L’île est composée de deux grandes montagnes, d’anciens volcans aujourd’hui éteints. La preuve ? Chacun a trouvé sa reconversion :
Mauna Loa est la moins haute des deux. Si vous avez l’occasion de prendre la route 200 qui passe entre les deux, vous pourrez apercevoir des camps militaires (comme dans les films !);
Mauna Kea, la plus haute avec 4 200 m d’altitude, est devenue un spot pour les amoureux des étoiles. Des scientifiques y ont installé un complexe astronomique pour profiter d’un ciel très peu pollué. Vous pouvez accéder au centre astronomique seulement si vous possédez un 4×4. Vous pouvez participer à des tours nocturnes d’observation des étoiles (attention : à cette altitude, les organisateurs ne prennent pas les enfants de moins de 16 ans, à notre grand désarroi, effectivement leurs cavités pulmonaires ne sont pas assez développées…).

Volcan éteint
Mauna Kea – Volcan éteint

Mais détrompez-vous ! Sous le calme apparent de ces montagnes, un volcan, le Kilauea Caldera, est toujours en activité et continue de montrer la force de la nature. Entre 1959 et 1960, les éruptions ont atteint des records et détruit de nombreuses habitations. Aujourd’hui, il est sous surveillance : de nouvelles éruptions sont à prévoir et des coulées de lave menacent à nouveau les habitations de villages voisins.

En route pour un cours de volcanologie en direct
A l’arrivée au Parc, une pause s’impose au Centre d’informations : météo du moment pour ne pas se faire surprendre par la pluie ou le brouillard, activité du volcan, plan du parc… Le Parc peut se visiter en voiture, à pied, à vélo, sur une journée (trop court) ou plusieurs, grâce à de nombreuses randonnée de différents niveaux.
Un film d’époque présente les éruptions de fin 1959-début 1960, leurs conséquences sur les habitations et  les apports au monde de la volcanologie.
A cause du regain d’activité du Kilauea et des émanations de gaz toxiques, une zone de plusieurs kilomètres carrés est fermée au public. C’est presque la plus intéressante puisqu’il s’agit des abords du cratères et la zone des coulées de lave.

Sur le chemin du volcan, arrêtez vous au Steam Vents pour apercevoir le cratère et vous réchauffer : les vapeurs chaudes remontant du sol sont un merveilleux chauffage naturel !

Pour s’approcher au plus près du volcan, rendez-vous au Jaggar Museum. On y retrouve toutes sortes d’informations sur les volcans, la volcanologie et ce que les dernières éruptions hawaïennes ont changé, les légendes locales sur la création des volcans et le pourquoi de leur réveil. A quelques centaines de mètres de là, le cratère toujours fumant de Kilauea. A la nuit, le gris de la fumée laisse place au rouge de la lave.

Nous devons faire demi-tour (route fermée), direction Lava Tube. Il s’agit d’un ancien passage souterrain de lave, aujourd’hui refroidi (mais pouvant encore servir) et entouré d’une végétation luxuriante. Etonnant quand on sait que cela ne fait que quelques dizaines d’années qu’il ne sert plus !

A ce moment de la visite, se pose une question : descendons-nous dans le cratère marcher sur le lac (environ 6,5 km de randonnée) ou observons-nous cet immense espace de lave d’en haut et repartons faire nos valises ? Non, nous ne pouvons pas repartir de Big Island sans avoir foulé une des terres les plus récentes de ce monde et pouvoir dire « J’ai marché sur un lac de lave » ! C’est donc parti pour la traversée et le contour du Kilauea Iki, terre la plus récente (créée par la coulée de lave de 1959) !

Après la descente du flanc du cratère dans la forêt vierge, nous arrivons sur le lac de lave, encore fumant par endroit. Après avoir traversé la forêt luxuriante, nous arrivons… sur la Lune. Ce lac noir tranche avec le vert des falaises environnantes. Aujourd’hui, la végétation reprend peu à peu ses droits : des arbustes fleuris et des fougères profitent de quelques failles pour pousser et « décorer » les lieux. Si l’est du lac est plutôt lisse, l’ouest est plus chaotique : la géographie des lieux permet de voir par où la lave est sortie, où elle a explosé et où elle a coulé. On ne se sent vraiment pas grand chose face à cette force de la nature.

Nous finissons la randonnée dans la forêt tropicale, toujours avec un oeil sur le fond du lac où les randonneurs ressemblent à de petites fourmis.

Informations pratiques
Hawaii Volcanes National Park
Situé à environ 2h-2h30 de Kona et 1h30 d’Hilo.
Entrée : 10 $/véhicule, 5$ si vous venez à pied ou à vélo. Une fois le billet en poche, vous avez accès au Parc pendant 1 semaine.
Prévoyez au moins 2 jours de visite, ne serait-ce que pour assister le soir (pour les plus chanceux) à des rejets de lave depuis le Halema’uma’u Crater.

La randonnée autour du Kilauea Iki fait environ 6,5 km. Elle est d’un niveau « modéré » car la descente et la montée sont assez raides. Le reste est plat. Nous l’avons faite tranquillement avec Maëwenn, avec quelques pauses et de l’aide dans la montée. Prévoyez de bonnes chaussures de marche ou basket, de l’eau et un manteau en cas de pluie ou de météo fraîche.

4 réflexions au sujet de « Au coeur des volcans hawaïens »

  1. Je voulais juste rectifier un petit point concernant l’ascension du Maunea Kea. Il est possible de monter avec une voiture de type non 4×4 mais à tes risques et périls… Franchement, c’est faisable et sans trop de danger. Nous y sommes allés une fin d’après-midi pour voir le coucher de soleil. La seule chose que nous avons dû faire c’était une heure de pause pour acclimater notre corps à l’altitude. C’était un de mes plus beaux souvenirs sur l’île.
    Malheureusement, nous n’avons pas pu aller voir Volcano (et tous les parcs nationaux) en raison du Shuttdown. Je croise les doigts pour pouvoir y retourner l’année prochaine…

    1. Ton rectificatif est juste ! On va dire que si on veut le faire avec sa voiture, il ne faut pas craindre les foudres de l’agence de location 😉 Dans notre cas, nous ne pouvions pas aller au sommet car Maëwenn est encore trop petite ! Peut-être une autre fois ?! Volcano est un parc vraiment impressionnant : on se sent vraiment très peu de chose par rapport à la nature ! Si vous avez l’occasion d’y aller, prenez plusieurs jours pour vraiment en profiter !

      1. Par rapport à l’accès à la Green Sand Beach qui est vraiment réservé au 4×4 en raison de gros trous ou cratères sur la route, la montée du Maunea Kea est vraiment faisable. Les agences de location se protègent comme elles peuvent des gens peu attentionnés qui font n’importe quoi et qui pensent que tout est permis parce que ce n’est pas leur voiture… Il faut savoir s’arrêter quand ça devient vraiment infaisable pour une voiture normale mais la route pour montée au volcan est normale et sans aucun trou. Le secret, c’est de laver la voiture avant de la rendre à l’agence 🙂 Au plaisir de lire vos prochaines péripéties 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.