Un tour de l’île de Bohol et de ses curiosités

Bienvenue sur l’île de Bohol, une île parmi les 7 110 (on arrondit pour faire simple…) constituant l’archipel des Philippines. A 1h15 de vol de Manille, cette île a su conservé de son authenticité et de ses curiosités.

Une tranquillité fragile
En se baladant sur l’île, on se rend compte que la tranquillité et la simplicité règnent. Les habitants vivent au rythme du soleil et de la vie (animale, végétale et humaine). Les rizières vertes alternent avec les villages éparpillés dans la nature : une cohabitation équilibrée entre nature et humains.

Cependant, cette équilibre est fragile. En 2013, l’île est touchée par un violent tremblement de terre. Si la nature ne laisse rien transparaître, il n’en est pas de même pour les bâtiments. Etonnament, les huttes et maisons locales ont tenu le choc ou ont été reconstruites. Les structures les plus solides sont celles qui ont été les plus touchées, notamment les plus symboliques pour les Philippins : les églises, héritage de la colonisation espagnole. Le long des routes, les églises se suivent et ne se ressemblent pas. Certaines sont abandonnées, déplacées ou attendent d’être reconstruites, faute de budget.
Nous nous sommes arrêtés à Antequerra, petite ville au coeur de l’île. L’église porte encore les cicatrices du tremblement de terre : façades fissurées, vitraux détruits… Nous aurons quand même trouvé des signes d’espoir : 2 anges encore entier et la façade de l’Eglise presque intacte.

Les Chocolates Hills : une curiosité géologique
Au nombre de 1268 (selon les compteurs, le nombre peut varier) et réparties sur plus de 50 km²,  ces collines sont des « excroissances » de corail. Eh oui, ce sont d’anciennes îles aujourd’hui au milieu de la terre !
Leur surnom de « Chocolate Hills » (traduisez littéralement « collines de chocolat ») vient de la couleur marron que prend la végétation en période sèche. Avec leurs formes arrondies, cela donne une impression de tablettes de chocolat géantes !
Les Chocolate Hills sont une curiosité très visitée. Le seul point de vue en hauteur est pris d’assaut par les groupes de touristes. Il ne faut pas hésiter à y aller tôt le matin, avant que les bus n’arrivent. Une petite « tax » (quelques centaines de pesos) vous sera demandée à l’entrée du site.

pymautourdumonde_philippines_bohol7

pymautourdumonde_philippines_bohol9

De curieuses petites bêtes : les tarsiers
Une autre curiosité de l’île est un petit animal : le tarsier. Cette espèce endémique est le plus petit primate du monde. Pour les plus vieux, on dirait un Popples® ! Pour être plus précise, ce petit animal nocturne ne fait pas plus de 15 cm, possède de gros yeux ronds pouvant tourner à 180°, de longs doigts fins pour s’agripper aux branches et une queue aussi grande (parfois plus) que son corps. Cette petite bête est aujourd’hui en voie de disparition et est protégée dans des sanctuaires. Ce n’est pas son physique (quoi que un peu quand même) qui le fragilise, mais son psychologique. En effet, ils sont de grands stressés.
Il y a quelques années, les locaux les capturaient et les proposaient comme attraction aux touristes, dans les hotels, les rues ou dans tout autre endroits touristiques. Ces situations stressaient tellement les tarsiers qu’ils se laissaient mourir voire se suicidaient. Depuis, ils sont protégés.

20160216_160925

Cette île regorge de quelques pépites. La prochaine que nous découvrirons sera l’île de Panglao, reliée à Bohol par un simple pont.

Informations pratiques
Comment se rendre à Bohol ?
– En avion depuis Manille vers Taglibaran. Comptez environ 1h15 de trajet. Différentes compagnies réalisent ces vol : Air Asia (anciennement Zest), Cebu Pacific…
– En bateau depuis les îles environnantes, notamment depuis Cebu et Siquijor. L’arrivée se fait à l’embarcadère principal de Taglibaran.

Réaliser un tour de Bohol
Il y a différentes possibilités pour réaliser un tour de Bohol :
– par vous-même en louant un scooter,
– par vous-même en louant les services d’un taxi,
– en passant par une agence de voyage locale.
Nous avons choisi une excursion clé en main proposée.

Tarsier Sanctuary
Horaires d’ouverture : de 9h à 16h.
Site web (en anglais) : http://www.tarsierfoundation.org/

Une réflexion au sujet de « Un tour de l’île de Bohol et de ses curiosités »

Laisser un commentaire