Des carreaux de Conflans aux taureaux d’Aliwal Shoal

Prisca a choisi, comme option pour notre tour du monde, la photo. Pour ma part j’ai opté pour la plongée ! Direction Umkomass et Aliwal Shoal.

Après la formation PADI…

Je me suis donc lancé, avant notre départ, dans la formation avec PADI. C’est une institution dans le milieu de la plongée, mondialement reconnue. Il est également possible de se former avec la Fédération Française (FFESSM), plus reconnue en France qu’à l’étranger (voire inconnue). Il existe des passerelles entre les niveaux des « 2 écoles ». Par exemple, l’Open Water, que j’ai passé avec PADI, équivaut à un niveau 1 fédéral.

J’ai retenu le Pack proposé par Prêt à plonger (www.pretaplonger.com), basé à Boulogne, permettant de passer les différents niveaux PADI dans la piscine de Conflans Saint Honorine (78), équipée d’une fosse de 20 mètres. Je les recommande pour leur professionnalisme, leur pédagogie et leur convivialité. J’ai passé de très bon moments lors de la formation réalisée sur un week-end.

conflans

…Place à la pratique en milieu naturel…

Après la théorie, et pratique en milieu protégé, il faut réaliser quatre plongées en milieu naturel. Prêt à plonger propose les deux premières (en milieu protégé) grâce à la fosse de Conflans. J’ai choisi cette option, et finalisé mon Open Water avec deux plongées (en milieu naturel) à Marseille, lors d’un magnifique week end avec le club ATOLL plongée (très pro également). Idéal pour découvrir la beauté des récifs méditerranéens en cette fin Juillet.

bateau4

Me voici donc Diplômé avec mon brevet Open Water PADI en poche pour partir!

… Et la mise en pratique pendant notre première étape de tour du monde

En mode Sécurité…

Pour ma première plongée en Afrique du Sud, j’ai choisi la carte de la sécurité : réaliser deux plongées en aquarium à DURBAN, à l’Ushaka Marine World (le plus grand aquarium d’hémisphère sud). La plongée en aquarium est assez particulière : c’est un milieu protégé très sécurisant et sécurisé,  et peu profond (maxi 5-6 mètres), mais aussi un lieu d’observation d’une multitude d’espèces, de très près, avec un visibilité parfaite. La très grande taille de ses immenses bassins laisse un peu de liberté pour se déplacer à son gré et rencontrer les autochtones. Et cerise sur le gâteau, je suis tout seul à plonger avec le moniteur : à moi les poissons, les raies et les requins !

En mode « T’es complètement fou !!!! »

De passage par Umkomass (à 30 km de Durban) et à la découverte sa plage, me voici face à Umkomaas Lodge Dive Charters. Je me  renseigne sur les sorties possibles le lendemain matin : un départ pour une shark dive (plongée avec les requins) est prévu à 8h00 le lendemain, pour se rendre sur le site d’ Aliwal Shoal.  VENDU !
Ma nuit fut un peu agitée, à me demander comment aller se dérouler cette plongée avec de (si) petits poissons…
Le lendemain matin, mise en place de l’équipement, puis direction la plage pour prendre place dans un ZODIAC. La mise à l’eau du bateau fut une première épreuve avec de grosses vagues à passer…
Une fois à bord, direction le large, après quelques minutes de mer (très) agitée, nous attirons les requins à l’aide d’appâts, puis d’une jeune fille placée dans une cage (tradition locale…). Très rapidement des dizaines d’ailerons apparaissent (à cause des appâts ou de la jeune fille, nous ne le saurons jamais 😉 )… 3,2,1, bascule arrière, et tous à l’eau!… Et descente d’environ 8 mètres.
C’est parti pour une heure de grand bonheur à observer les squales tourner autour de nous. La peur a très vite laissé place à la fascination. On se rend très vite compte qu’en restant calme et en respectant quelques règles de sécurité, il n’y a vraiment aucun risque!

Vivement les prochaines plongées pour découvrir d’autres fonds et d’autres espèces…

Une réflexion au sujet de « Des carreaux de Conflans aux taureaux d’Aliwal Shoal »