4 jours au Kruger National Park – Keep calm & observe !

Pendant 4 jours, nous sommes devenus des animaux en cage (en voiture plutôt), observant/és la riche faune et flore du Kruger National Park (KNP), au nord-est de l’Afrique du Sud.

Le Kruger National Park : une terre de contrastes
Le Kruger National Park : une terre de contrastes

Le Kruger National Park
Le Parc Kruger, un des plus grands parcs animaliers du monde (350 km de long sur 60 km de large), est ouvert au public depuis 1927. On y trouve plus de 1000 espèces d’animaux, plus de 300 espèces d’arbres et de nombreux vestiges rupestres.

L’entrée se fait via des portes (un peu comme sur le périph’ parisien) situées à la frontière du Parc, permettant d’accéder à des camps où séjourner. Chaque « région » du KNP a sa spécificité en terme de présence animalière.
A l’inverse du zoo, les animaux sont libres et les humains sont contraints de rester dans leur voiture ou de revenir à leur camp de base avant l’heure de fermeture des portes.

Un zoo grandeur nature
pymautourdumonde_girafe_kruger

Le maître-mot au KNP est « patience ». Pour :
– rester en voiture toute la journée,
– attendre que les animaux les plus célèbres veuillent bien se montrer,
– conduire à gauche et gérer les « bouchons » causés par un attroupement de voitures, rangées dans tous les sens, pour observer les animaux (d’ailleurs, c’est comme ça que l’on repère là où il faut s’arrêter),
– laisser des troupeaux de plusieurs dizaines de têtes traversés devant soi, pour peu qu’une bête trop curieuse décide de s’arrêter pour nous fixer !

L’objectif principal des visiteurs est d’observer les Big Five : éléphant, rhinocéros, buffle, lion et léopard. Au sein du Parc, nous avons pu observer de plus ou moins près les 3 premiers. Les 2 derniers se sont faits désirer.

Il est impressionnant de constater que les animaux n’ont pas peur de nous – voire ne nous voient pas – alors que nous avons peur de trop les approcher ou de les renverser :
– Nous avons petit-déjeuner avec les oiseaux et les babouins qui n’hésitent pas à piquer dans nos assiettes et nos placards ;
– De nombreuses fois, nous avons longé des impalas et des girafes que nous aurions pu caresser (voire renverser car les animaux sont imprévisibles en cas de stress) ;
– Nous nous sommes faits quelques frayeurs lorsque des troupeaux de zèbres et d’éléphants traversaient la route devant et/ou derrière nous !!!


Dormir « en cage » à l’intérieur du KNP
Le KNP compte 14 camps et installations pour dormir.
Ces espaces, au coeur du parc, ferment à 18h et ouvrent à 6h le matin. Le plus souvent, elles proposent un espace « camping », un espace « tentes équipées » et un espace « bungalows ». On y trouve une station service et un magasin proposant de l’alimentaire et des souvenirs.
Les bungalows sont équipés du nécessaire pour cuisiner et d’un barbecue en extérieur. L’intérieur, climatisé et équipé d’un ventilateur, comprend les lits et une salle de bain avec WC.
Certains camps proposent aussi des espaces « laverie », une piscine et/ou une boîte aux lettres pour les adeptes (que nous sommes) de la carte postale.

Nous avons passé 2 nuits à Crocodile Bridge pour admirer les éléphants venant se rafraîchir dans la rivière voisine, et à Satara pour (tenter d’) observer les félins (surtout lions et léopards du Big Five).


Quelques informations et conseils pratiques

Point d'eau à l'intérieur du Kruger National Park
Point d’eau à l’intérieur du Kruger National Park

– Le Parc est situé dans une zone à risque « Malaria ». Il est donc conseillé de consulter son médecin avant de venir. De notre côté, nous avons eu le droit au vaccin contre la fièvre jaune et à un traitement anti-paludisme.

– L’entrée au Kruger National Park est payante. 2 forfaits sont proposés : un forfait annuel donnant accès à tous les parcs d’Afrique du Sud (3000 ZAR soit environ 215 €) ou un forfait par jour et par personne (248 ZAR/adulte et 124 ZAR/enfant, soit respectivement 18 € et 9 € environ). Comme nous restons plusieurs semaines, nous avons opté pour le forfait annuel afin de profiter des différents parcs nationaux que nous croiserons sur notre route.

D’un point de vue vestimentaire, il faut prévoir du long et du court. En effet, les nuits sont fraîches (pas plus de 10°C) et les journées chaudes (autour de 30°C). De plus, les pantalons et manches longues servent pendant les « game drive », randonnées et soirées (surtout pour éviter les piqures de moustiques).

– L’alcool est interdit à l’entrée du Parc et des camps. Sa consommation n’est autorisée que dans l’enceinte des camps. Si vous voulez goûter aux vins sud-africains, vous en trouverez dans les « supérettes ». Et bien entendu, les armes à feu sont prohibées.

Il n’y a pas de « bonnes » ou de « mauvaises » heures pour observer les animaux. Chacun a son rythme. Partir à différentes heures de la journée permet d’observer différents animaux dans différentes activités. D’autre part, les camps présentent un plan de leurs environs avec la position de différents animaux la veille et le jour-même. Cela permet d’adapter son itinéraire aux animaux que l’on souhaite observer. La seule contrainte est de rentrer au camp avant 18h : les portes ferment et il est interdit de dormir ailleurs dans le parc. Petit plis : munissez-vous de jumelles (moins lourdes qu’un télé-objectif d’appareil photo) !

Des « game drive »  et marches nocturnes (activités payantes) sont organisés par les camps afin de partir en véhicule surélevé et accompagné d’un ranger pour observer les animaux. Les « game drive » sont autorisés aux enfants à partir de 6 ans seulement; les marches aux enfants de 12 ans et plus.

– Le Parc est composé de routes goudronnées et de 2 types de pistes : classiques, limitées à 50 km/h ; et 4×4, limitées à 40 km/h. Nous avons pris les routes goudronnées et les pistes classiques. Ces dernières donnent accès à des endroits moins fréquentés. Elles se font en berline, sans avoir peur d’utiliser les amortisseurs de la voiture ! Mais cela en vaut vraiment la peine.

Cette escapade dans ce parc fut magique. Nous y avons passé 4 jours mais qui nous ont paru bien plus longs. Nous avons été de vrais « gamins » à chaque animal aperçu. Notre seul regret : ne pas avoir rencontré « le roi » de la savane : le lion. Peut-être pour une prochaine fois ?

Route de savane
Route de savane

16 réflexions au sujet de « 4 jours au Kruger National Park – Keep calm & observe ! »

  1. Ces photos sont magnifiques.
    avec Olivier , on pense souvent à toi et à ce que tu peux vivre avec ta famille dans ton périple.
    C’est top de vous suivre comme cela
    a bientôt
    Antonia

  2. Coucou Yannick and CO !! enfin, un ptit moment pr consulter ton blog : quelle belle aventure. Tu ns fait rêver pdt que ns som ds les VP BUdget !!! ah , quel souvenir for you !!!! 🙂 . Continuez comme ça , ça ns fait du bien ! et on va essayer de rester connectés au moins 1/4 h par semaine comme prévu 🙂 Biz

  3. Bonjour les PYM, un retour aux sources de la vie que nous devons tous protéger pour nos générations futures. Je regarde souvent les émissions animalières. J’ai le souvenir de « Chroniques de l’Afrique Sauvage » avec Liaram et Sankao, les frères guépards. Le vivre sur cette terre d’afrique doit être un moment très fort dans son coeur et ses tripes. Quelle chance vous avez! Que de bonheur partagé! bonne route dans vos aventures. Bien à vous!

  4. Très bon article qui résume bien ce qu’il faut savoir pour un premier séjour dans le parc Kruger. Nous y avons également passé 4 jours fin de l’année dernière. C’est ce qu’il faut pour une première expérience dans le Kruger. Je conseille effectivement de sillonner le parc en indépendant et de réaliser un game drive. C’est ce qui nous a permis d’observer une lionne.

    1. Merci pour le compliment sur l’article ! Nous n’avons pas fait de game drive à Kruger car nous avons testé une réservé privée où nous avons pu faire un game drive. Mais je conseille le game drive dans le Parc Kruger. Ce doit être plus impressionnant !

  5. De vrais clichés du livre de la jungle! On veut des photos de vous en Mowgli maintenant hihi…
    « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d’eau fraîche et de verdure. Que nous prodigue la nature. Quelques rayons de miel et de soleil. » des paroles qui résument bien ce qu’on peut voir de votre expérience au travers des photos mais aussi et surtout une si vraie réalité.

  6. Quelle magnifique halte, 4 jours à observer les animaux en liberté dans leur nature propre c’est magique !!! les photos sont géniales … le voyage commence super bien !! à la prochaine

  7. Ça a l’air super… Plus je lis sur des « safaris » ou expériences du genre, plus j’ai envie d’en faire… J’espère bientôt ! C’était votre propre voiture de location ou des 4×4 des camps que vous utilisez pour vous déplacer dans le parc ?

    1. Bonjour,
      Nous avons utilisé notre propre véhicule de location (une berline chevrolet). Nous avons pu nous déplacer à notre guise sur les routes du parc (plusieurs centaines de Km dispo). On peut également emprunter les pistes sans 4×4, mais c’est plutôt « secouant… ».
      Cette solution te permet d’observer de très prêt et au calme tous les animaux.
      Si tu veux vraiment être au plus pres, au cœur du bush, et hors des sentiers tu peux faire un « game drive » en 4×4 du parc, avec Rangers et pisteur. C’est la meilleur solution si tu veux avoir la chance d’observer lions ou Léopards de près.
      Nous avons fait un game drive dans une réserve privée. Cette magnifique aventure fera l’objet d’un prochain article…