Sur la route du Cap : de la savane à la mer, du Swaziland à St Lucia

Direction l’Océan Indien ! Nous quittons le Swaziland pour nous rendre à St Lucia et rencontrer ses fameux hippopotames.

Adieu le Swaziland…

Nous quittons le Swaziland. Ce fut bref mais spectaculaire. La végétation tire sur le jaune paille et offre des incendies (parfois non maîtrisés) en bord de route. Les maisons ressemblent plus à des huttes et laissent enfants, vaches et moutons courir librement dans les champs et sur les bords (voire sur les voies) de la route.

Juste avant de quitter le pays, nous profitons d’une aire d'(auto)route aussi grande qu’une ferme, avec chevaux, zèbres, lapins pour se détendre…
… Et nous nous acquittons d’une requête : une carte postale par pays visité à une copine. Celle-ci partira du poste-frontière du Swaziland : un collector ! Nous passerons ensuite la frontière, sur le même principe que le passage-aller.

…De retour en Afrique du Sud, direction St Lucia

Nous repassons en Afrique du Sud et découvrons les paysages verts de la Pongolapoort Game Reserve dans la région du Kwazulu Natal : arbres feuillus et champs de canne à sucre bordent les routes. Nous nous dirigeons vers St Lucia, la ville des hippopotames.

St Lucia

Cette petite bourgade, à l’embouchure du plus grand estuaire d’Afrique du Sud et d’Afrique, est aussi surnommée « Hippo-town » à cause des balades nocturnes d’hippopotames dans la ville. Ces pachydermes sortent de l’eau à la nuit tombée pour profiter de l’herbe grasse des jardins. Au lever du soleil, ils retournent dans l’eau. Un peu comme des touristes en all-inclusive dans de grands complexes hôteliers 😉
L’ambiance y est très « californienne », ambiance jeune et surfeur, même si nous sommes arrivés sous le vent et avons fini la croisière sous la pluie.

L’estuaire et ses habitants

L’estuaire de St Lucia abrite de nombreuses espèces animales. Mais il est surtout célèbre pour ses crocodiles (sur la rive Sud) et ses hippopotames (sur la rive Nord).
Lors d’une croisière de 3 heures le long de l’estuaire (en petit groupe), nous avons pu admirer :
– la flore : une mangrove composée d’une mangrove blanche et d’une mangrove noire), des roseaux… D’ailleurs, si vous léchez le verso des feuilles d’arbres composant la mangrove, vous aurez un goût salé sur la langue.
– la faune : au-delà des oiseaux (aigles pêcheur, martin-pêcheur et hirondelles ayant installé leurs nids sous le pont menant à St Lucia), il y a de nombreux crocodiles et hippopotames.

Informations pratiques

Où dormir ?

Ndiza Lodge & Cabanas
De petits « bungalows » équipés permettant d’être indépendants ou des chambres. Une salle de petit-déjeuner (à réserver la veille), un bar et une petite piscine donnant sur la mer.
www.ndizastlucia.co.za

Où manger ?

Ocean Basket
Chaîne de restaurants de poissons. Ce qui y est servi est très frais. La carte propose des plateaux de poissons et fruits de mer à déguster seul ou à plusieurs pour pas cher.

Que faire ?

Visite de l’estuaire
La croisière a été réservée l’intermédiaire de l’hôtel.
Nous nous sommes rendu à l’embarcadère pour le départ du bateau, 10 minutes avant le départ.
Il y avait 3 horaires de départ. Nous avons pris le dernier départ à 15h00. Prix : 180 R/adulte et 90R/enfant.

 

5 réflexions au sujet de « Sur la route du Cap : de la savane à la mer, du Swaziland à St Lucia »

  1. Elle a de la chance votre copine moi aussi je suis collecteur mais pas de carte postable , de billets , j’ai en quelques un ramené par des amis (ies) mais si vous pouviez m’en gardez je serais tres heureuse ……… Bisous Lili