Week-end en Normandie en famille : sur la côte entre Fécamp et Etretat

Si vous n’êtes pas « côté terre » ou « côté Seine », poursuivons notre découverte de la Normandie par son « côté mer ». Direction la côte entre Fécamp et Etretat !

Fécamp « côté plage »

Comme le beau temps était au rendez-vous à notre arrivée sur Fécamp, nous avons fait le choix de rester au bord de la mer. Au programme : balade en bord de plage, découverte du Musée des Pêcheries et promenade sur les hauteurs des falaises entre les éoliennes.

Mais avant tout, prenons des forces face à la mer avec un plateau de fruits de mer… en compagnie de goélands au regard vorace !

Après un tel repas, rien de telle qu’une balade en bord de mer, histoire de digérer et de respirer le bon air iodé ! Une occasion aussi de laisser les enfants courir, rire et faire les fous avec les parents ! En tout cas, les falaises sont impressionnantes et donnent cette impression de nous protéger des éléments marins voisins.

Au bout de cette balade, la falaise s’abaisse au niveau de la mer et du port de plaisance. Une jetée propose d’affronter les éléments en période de tempête ou juste respirer le bon air marin par beau temps !

Au bout, un ancien bâtiment se dresse et surplombe le port. Bienvenue au Musée des Pêcheries, musée de la ville de Fécamp, relatant la vie des pêcheurs de morue et leur périple jusqu’en Terre Neuve.

Avant de commencer la visite, rendez-vous tout en haut du musée et profitez du panorama !

En redescendant, vous découvrirez une collection impressionnante d’objets (bijoux, boîtes à sardines…), tableaux, maquettes, équipements des bateaux, films… retraçant la vie des pêcheurs de morue fécampois qui quittaient la Normandie pour se diriger vers les eaux glaciales de Terre Neuve. Toute cette exposition est possible grâce aux achats du musée mais aussi aux dons des habitants. On vous recommande notamment le couloir de vaisselle : digne de la galerie des glaces du Château de Versailles !

Le Musée présente d’autres expositions sur son premier étage. Quand nous y sommes allés, nous avons découvert les œuvres « néon » d’un artiste et une exposition sur les produits de l’enfance. Cette dernière est impressionnante par la quantité d’objets présentés et par leur bonne conservation. Et elle est d’autant plus intéressante car nous découvrons l’évolution d’objets connus et utilisés pour bébé : biberons, chaussures, porte-bébé, berceau…

Après cette pause locale er une étape dans le temps, nous prenons de la hauteur au sommet des falaises locales. L’occasion de découvrir l’histoire des quelques bunkers présents et marcher entre les éoliennes. Une balade dominicale pour les Fécampois et pas que ! Si vous avez la chance d’y aller, rendez vous à la Chapelle dédiée aux marins péris en mer. Elle était fermée quand nous sommes passés. Snif.

Après avoir pris un bon bol d’air qui creuse l’appétit, direction Yport pour une balade nocturne en bord de mer. Ce petit village, coincé entre les falaises, propose quelques bons restaurants et un bord de mer aménagé pour les balades digestives. Si vous tombez à la bonne heure, le coucher de soleil derrière les rochers offre de magnifiques couleurs au ciel. En été, l’ambiance sera de la partie grâce à de petites tentes installées, proposant des snacks et une ambiance musicale.

On a dormi dans un tipi !

Pour notre nuit sur la côte, nous faisons une surprise à Maëwenn : direction un hébergement insolite pour se prendre pour Pocahontas… Eh oui, nous allons dormir dans un tipi !!! Le confort est inversement proportionnel à la curiosité et à la joie que les enfants ont en découvrant notre « maison » d’une nuit.

Retour d’une nuit dans un tipi ? Un peu fraîche malgré les différentes couches de pyjama, et bruyante à cause de la proximité d’une salle des fêtes en pleine effervescence. Il n’y a pas à dire : les murs isolent quand même mieux qu’une simple épaisseur de tissu !

En mode « slow » vers Etretat

Après une nuit à la « presque » fraîche et « presque » belle étoile, nous repartons sur les routes de Normandie en famille. Pour cette étape « slow », rien de telle qu’une rencontre avec un des animaux les plus « slow » de la planète. J’ai nommé : l’escargot ! Direction une ferme d’héliciculture. Une quoi ? Une ferme aux escargots ! Cette toute petite ferme, tenue par des passionnés de cette bête à cornes et à coquille, abritent des centaines d’escargots de tout âge qui finiront en tant que reproducteurs ou dans les assiettes des plus fins gourmets. Et on y apprend pleins d’anecdotes sur ces petits êtres baveux… quand ils stressent ! Pour les plus téméraires, vous pourrez les toucher, les caresser… Beurk !!! Si vous vous posez des questions, ce sont Maëwenn et Yannick qui ont prêté leurs mains pour le shooting avec les escargots !

Nous poursuivons notre chemin en mode « slow » en nous déposant notre voiture aux Loges. Que faire dans ce petit village normand ? Par beau temps (au moins par temps sans pluie), déposez votre voiture à l’ancienne gare, prenez un bon sandwich et réservez votre place sur un vélorail pour descendre vers Etretat ! Et ne vous inquiétez pas pour votre voiture : elle reste sur le parking et le train nous ramène à bonne gare. Une activité insolite et sympa à faire en famille !

L’arrivée à Etretat se fait par l’ancienne gare. Un peu de marche nous attend pour rejoindre les Jardins d’Etretat, leurs univers inspirants et leurs différents points de vue sur la célèbre arche d’Etretat.

L’espace des jardins présentent différents univers tous poétiques et révélateurs d’une problématique actuelle. Malgré le crachin ambiant, nous avons été à l’abri des arbres et des bonnes ondes qui se dégagent de ces espaces ouverts et si différents.

Une fois cette balade terminée, direction la plage pour manger une glace et attraper le train pour récupérer notre voiture. Si la venue en vélorail se fait en descente, on apprécie le retour au chaud dans le train !

Informations pratiques

Où manger à Fécamp et Yport ?

Le Reidroc
Situé en bord de plage, ce restaurant propose une salle pour les plus frileux ou des tables sur la promenade pour profiter du soleil. Que l’on vous rassure : les mouettes et autres goélands se sont tenus à bonne distance de nos assiettes.
Adresse : 67 boulevard Albert 1er – 76400 Fécamp
Webhttp://restaurant-brasserie-fecamp.fr/
On a adoré : l’emplacement au bord de la mer, le plateau de fruits de mer.

Le Nautique
Petit restaurant à quelques mètres de la plage d’Yport, pour la balade digestive.
Adresse :  57 rue Alfred Nunes – 76111 Yport
Webhttp://www.lenautique.fr/
On a adoré : l’ambiance conviviale, la proximité de la plage.

Que faire à Fécamp ?

Le Musée des Pêcheries
Un musée tout neuf présentant une exposition permanente sur la ville de Fécamp et de ses habitants, et quelques expositions temporaires.
Tarifs : 7€/adulte, gratuit pour les moins de 18 ans. Audioguide à partir de 2€.
Adresse : 3 Quai Capitaine Jean Recher – 76400 Fécamp
Web : Les Pêcheries – Musée de Fécamp
On a adoré : la vue panoramique sur la « baie, la collection impressionnante d’objets qui nous apprend beaucoup de choses sur la ville de Fécamp et ses habitants depuis des siècles.

Visite du Cap Fagnet (blockhaus + par éolien)
Restez sans voix devant la vue panoramique sur la ville et toute la côte environnante de Fécamp. Possibilité de visiter les blockhaus et la Chapelle dédiée aux marins ayant péri en mer (fermée lors de notre week-end).
Adresse : Côte de la Vierge – 76400 Fécamp
On a adoré : la vue face à la Manche.

La ferme aux escargots
Rencontrez deux passionnés d’héliciculture et leurs compagnons de ferme !
Adresse : 300 allée des Colimaçons – Hameau de la Hétrée – 76400 MANIQUERVILLE
Web : http://www.fermeauxescargots.com/lesvisites.html
On a adoré : la bave d’escargots sur les mains de Maëwenn et de Yannick, en apprendre plein sur cette petite bête à cornes et à coquille.

Où dormir à Fécamp ?

Les Caletes
Camping à 10 minutes du centre de Fécamp proposant des gîtes, des chalets et des tipis à la location.
Adresse : Route Valmont – 76400 Colleville
Web : https://www.normandie-gites.com/chalets-tipis.php
On a adoré : dormir dans un tipi (petit bémol : le bruit environnant et l’accueil léger de la propriétaire).

Cette escapade entre Fécamp et Etretat fait suite à une invitation par l’Office de Tourisme de Fécamp. Nous conservons néanmoins notre objectivité dans les propos que nous écrivons. Un grand merci en particulier à Aurélie qui a organisé ce séjour. Merci également à tous ceux qui nous ont accueillis.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.