Wet’n Wild Iguazu : bienvenue aux chutes côté argentin

Nous voici dans un lieu bien plus vert et humide que le Nord Ouest du pays : nous voici à Puerto Iguazu, le côté argentin des célèbres chutes d’Iguazu. Vous voulez du Waouhhh ? Vous voulez être mouillés ? Suivez-nous dans ce Wet’n Wild grandeur nature !

Au fil du chemin de fer
Le parc se dévoile au cours d’une balade en train : de l’entrée aux  Gorges de Gargantua, voyagez tranquillement entre forêt et rivière. Deux stations vous permettent de vous rendre au plus près des attractions  que vous aurez préalablement repéré sur le plan du parc, le tout, au plus près de la nature.

Des randonnées vous conduisent dans la forêt à la découverte de la flore et de la faune locale. Les arbres sont beaucoup moins hauts qu’espèrés pour une bonne raison : cette réserve est une ancienne exploitation forestière. Les plus grands arbres ont été abattus jusqu’au début du XXe siècle, laissant la place aujourd’hui aux plus jeunes et plus petits. Il faudra encore attendre quelques centaines d’années pour les voir grands et majestueux. Les hommes y ont également implantés volontairement ou non des plantes qui n’y avaient pas leur place et qui bouleversent l’écosystème…La nature doit désormais reprendre ses droits.

Les balades permettent l’observation des animaux locataires du parc : koatis gourmands et curieux (attention à votre repas, ils sont rapides à la chippe), papillons multicolores, toucans majestueux, singes espiègles… Nous n’aurons malheureusement pas la chance d’apercevoir de jaguars ou de pumas…

Des panoramas à chaque chute d’eau
Si vous préférez l’eau à la forêt, profitez des sentiers aux sommets de cascades et observez ! Il n’y a pas grand chose d’autre à faire. Ah si… S’émerveiller !!! Qu’elles soient seules ou groupées, la force et la beauté surprennent aux bouts des chemins. La Gorge du Diable (Gargantua del Diablo) est la plus impressionnante : l’eau du Rio parait si calme avant de s’engouffrer dans cette étonnante chute, produisant un bruit et une humidité digne de l’enfer !!! D’où son nom… Les autres sont tout aussi bruyantes et impressionnantes, et plus étalées…Il existe deux parcours pour les découvrir, un en haut, un autre en bas des cataratas (chutes).

Isla San Martin : l’île aux pirates du parc
Cette île n’en est pas vraiment une. Il s’agit d’un bout de terre, accroché aux cascades d’un côté et encerclé par l’eau des autres côtés. Bientôt peut-être sera-t-elle une partie intégrante de ces spectaculaires chutes d’eau ? L’atteindre est une aventure en soi. Après être redescendu au niveau de la rivière à flan de falaises, un petit bateau à fond plat vous fera traverser la rivière… si le niveau d’eau le permet. Sur 3 jours de visite sur le site, il n’aura fonctionné qu’une seule journée. Si vus avez la chance d’arriver sur l’autre rive, un escalier de 150 marches de tailles et de niveaux différents vous attend pour vous amener à un chemin forestier. Après quelques pas, la forêt disparaît brutalement, laissant place à d’énormes roches taillées au gré des chutes d’eau. Au bout, le trésor. Nul besoin de pioche ou de pelle, le trésor est devant vous : un panorama impressionnant sur les chutes (vues depuis leurs sommet lors des promenades), au plus près d’une des plus grandes forces de la nature, l’eau. Prévoyez une petite protection imperméable car vous pourrez y rester des minutes ou des heures à contempler ce spectacle (et se faire tremper par la même occasion).

Le clou du spectacle : le grand « Splash »
Cette attraction optionnelle (environ 25€), n’est pas obligatoire mais vaut vraiment le coup. Pas de place pour le sec. Place aux sensations fortes ! Jungle propose 12 minutes au cœur des chutes d’eau. A bord d’un bateau pneumatique, nous nous sommes approchés des chutes d’eau et avons senti la force qui s’en dégage ! Les milliers de litres d’eau par seconde qui se déversent de chaque cascade se sentent !

Pour les moins téméraires, il existe un circuit en pneumatique sur les eaux plus calmes. Pour les plus téméraires, testez le grand circuit entre chutes et eaux agitées.

Si vous voulez poursuivre l’aventure « Chutes d’Iguazu« , rendez-vous sur l’autre rive, du côté brésilien !

Localisation et accès
Situé à quelques kilomètres de Puerto Iguazu, le Parc National est accessibles en voiture, taxi, vélo et bus.
La compagnie de bus Rio Uruguay propose des départs toutes les demi – heure depuis la gare routière (au centre-ville), avec quelques arrêts le long de l’artère principale. Il suffit de repérer le bus « Cataratas » et de l’interpeller. Attention, certains vont aux chutes du côté brésilien. Demandez au chauffeur « Cataratas argentinas ». S’il vous répond « Si », vous pouvez grimper.
Prix du billet : 50 pesos argentins/personne, les enfants ne payant pas (demandez au chauffeur quand vous montez).

 Le billet d’accès au Parc National comprend l’accès au Parc, l’entrée au centre des visiteurs (musée de présentation de la faune, de la flore et de l’histoire de la région), le bateau pour accéder à la Isla San Martin et le train Entrée/Gare centrale et Gare centrale/Gargantua.
Entrée au parc : 260 pesos argentins/adulte, 65 pesos argentins/enfant entre 6 et 12 ans. Si vous venez le deuxième jour consécutif, le tarif est réduit de 50%.

8 réflexions au sujet de « Wet’n Wild Iguazu : bienvenue aux chutes côté argentin »

    1. C’est incroyablement humide !!! 😉 C’est un endroit vraiment impressionnant. Il faut aller sur place pour comprendre que nous ne sommes pas grand chose face à la Nature et à la force de l’eau ! On se sent (tout) petit et sans voix !

    1. C’est un très bel endroit sur les photos… et encore plus pour de vrai. Rien ne vaut le vécu pour découvrir la puissance de ces chutes !

  1. C’est un régal pour les yeux cet article! C’est un rêve d’ado d’aller voir les chutes d’Iguazu et tes photos et explications donnent trop envie!

Laisser un commentaire