Pépites de l’Aveyron #1 : Conques et Marcillac

Lors du Salon des Blogueurs de Voyage (WAT18), j’ai eu l’occasion de découvrir quelques pépites de l’Aveyron. Commençons cette série par les villages de Conques et Marcillac.

Conques : un village authentique

Le village de Conques fait partie des plus beaux villages de France et est une étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Mais un peu d’histoire ! A l’origine, c’est-à-dire au 8e siècle, le village de Conques est une place d’ermitage accueillant une communauté de bénédictins. A la fin du 9e siècle, les reliques de Sainte-Foy sont volées à Agen et « installées » à Conques. Les miracles arrivent donc et s’en suivent des périodes de pèlerinage. Dès lors, un trésor se construit et est aujourd’hui exposé.

Au cœur du cloître, on trouve le trésor amassé depuis des années, suite aux dons et offrandes lors des siècles de pèlerinages. La plus belle pièce est sans conteste celle contenant les reliques de Sainte-Foy. Sa structure en or et toutes les pierres posées dessus se détachent du fond noir et est impressionnante !

Voici quelques détails du tympan de Conques, souvent présenté dans les livres d’histoire et d’architecture. On y voit encore les couleurs apposées lors de sa création, il y a plusieurs siècles.

Si le culturel n’est pas votre tasse de thé ou que vous souhaitez vous rafraîchir (par une journée estivale un peu chaude), déambulez dans les ruelles. Les plus hautes offrent une vue panoramique sur les collines entourant Conques, permettent de découvrir de magnifiques maisons et se rendre compte de la bonne conservation de bâtiments d’époque. Via d’autres ruelles, vous tomberez peut-être sur des ateliers d’artisans, des portes magnifiques ou de belles grappes de glycines.

A la rencontre d’un artisan de l’Aveyron

Le patrimoine ne tient pas seulement en quelques pierres ou murs tenant toujours debout. C’est aussi l’occasion de rencontrer des artisans, pratiquant et partageant leur passion pour une matière ou un objet.

Installé non loin de Conques et Marcillac, poussez les portes de l’atelier de Denys.  Ce passionné de métallurgie artisanale, forgeron coutelier, crée son métal et donne vie à des lames qui deviendront des couteaux. Sa passion est devenue son métier; sa forge, sa deuxième maison. Dans ses ateliers (que ce soit dans la forge ou son atelier d’assemblage), je croise des outils étranges, des outils connus et moins connus, quelques bois d’arbres ou d’animaux sélectionnés avec soin pour finaliser ces bébés… sans oublier Denys et son histoire, ses projets et son savoir-faire.

Une personne à rencontrer pour découvrir son univers, son histoire, ses projets… et qu’à force de volonté, on peut vivre de sa passion.

Marcillac : une région viticole peu connue

Après avoir nourri votre esprit, passez à Marcillac nourrir votre estomac 😉 Pour les amateurs de vins, ce nom est synonyme de cépage ignoré mais apprécié des connaisseurs.

Après une dégustation de vins de Marcillac et de spécialités gastronomiques locales dans les jardins de Notre-Dame-de-Foncourieux, j’embarque dans une calèche à la découverte des vignes de Marcillac. C’est partie pour un tour dans la vallée où poussent ces quelques vignes. Notre groupe est accompagné du vigneron bio propriétaire du Domaine Matha qui nous présente quelques pieds de son domaine et nous explique sa démarche de passer d’une culture « normale » à une culture « bio ».  Nous finissons notre découverte de Marcillac par une dégustation au pied de l’église de Bruejouls.

L’Aveyron est une terre riche de part ses habitants et son patrimoine. Après Conques et Marcillac, nous vous ferons découvrir le Segala.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.